Une huile incontournable : l'huile de noix de coco

06 Mai 2024
Ue huile aux bienfaits incontournables : l'huile de coco

Que connaissez-vous au sujet de la noix de coco ? Ce fruit si emblématique des pays chauds recèle des trésors.

Que ce soit l’eau de coco, le lait de coco, la chair de la noix ou son huile, ne passez pas à côté de cette mine précieuse de BONS GRAS : les acides gras saturés.
La partie charnue comestible du fruit frais est constitué d’environ 35% de lipides, 45% d’eau, 5,9% de glucides et 3,4% de proteines*

Focus sur l’huile de coco, le moyen le plus facile de bénéficier de ses bienfaits

Dans l’huile de coco, la graisse est constituée de 90% d’acides gras saturés, dont l’acide laurique, 6 à 7% d’acides gras mono-insaturés (oméga 9) et 2 à 4% d’acide gras polyinsaturés (oméga 6). Il n’y a aucune trace de cholestérol dans l’huile de coco…Les triglycérides contenues dans cette huile sont majoritairement des Trigycérides à chaînes moyenne (TCM). L’huile TCM est une piste majeure pour prévenir les maladies dégénératives, cardiaques, inflammatoires…

En externe elle est très utilisée pour les problèmes de peau (eczéma atopique par exemple et bien sûr l’hydratation). C’est un redoutable anti-viral (herpès, grippe, pneumonies…) et un anti-fongique naturel puissant (« active sur un certain nombre de champignons comme Aspergillus, Penicillium, Cladosporium, Fusarium, Alternaria, Candida, Fonsecaea, et Cryptococcus. L’efficacité est maintenue même quand l’huile est diluée au ¼. »*
A appliquer pure sur la peau ou les muqueuses contre les infections à Candida notamment lors de résistance aux antifongiques conventionnels. En masque sur les cheveux, elle est une incontournable de la réparation et hydratation.

Cette huile TCM est réputée pour aider l’organisme à produire plus de corps cétoniques, si indispensables pour nourrir le cerveau. L’alimentation moderne contenant trop de céréales, donc de glucides, ces corps cétoniques manquent cruellement au cerveau (le cerveau est constitué de gras).

La vieille croyance « corps gras = sur-poids et maladies cardiaques » se délite à la lumière des nouvelles recherches sur les graisses et notamment les huiles TCM dont fait partie l’huile de coco. En fait l’ennemi n°1 de la santé sont les sucres sous toutes leurs formes et surtout pas les « bons gras »

Consommez l’huile de coco plutôt à jeun, en remplacement du petit déjeuner par exemple, comme on le fait en Inde : deux boulettes de graisse de coco dans laquelle vous pouvez ajouter des poudres de plantes médicinales (triphala, nimba, pissenlit, feuille artichaut, orties…) ou les mettre dans votre café du matin (sans rien consommer d’autre). Un adulte d’environ 70kg peut en consommer 3 cuillères à soupe par jour (plus en cas de pathologies dégénératives)
N'hésitez pas à en mettre dans vos petits plats, avec un curry et des aromatiques.


A savoir quand même, si vous souffrez d’un rhume ou d’une bronchite, évitez d’en consommer : cette huile est rafraîchissante (anti-inflammatoire notoire) et pourrait aggraver votre coup de froid…

Choississez là de première pression à froid, bio, d’une provenance sûre. Demandez-nous où vous la procurer si vous avez un doute.

Agnès Moriconi, naturopathe à Nantes


*Source
Le guide de l’huile de coco
Daniel Sincholle