Les Ateliers du Bien Etre Nantes : quel type de yoga ?

23 Juin 2018
Cours de yoga dans la lignée de Krisnamacharya et Desikachar à Nantes


« Quel type de yoga pratiquons-nous ? »


Un grand nombre d’élèves posent cette question bien légitime à laquelle il n’est pas si simple de répondre : « catégoriser » le yoga n’est pas dans l’esprit yoga.

Voici une tentative de réponse :

Le yoga est universel et se transmet de génération en génération depuis plusieurs siècles, comme l’atteste les innombrables textes anciens.

Le mot YOGA vient d’une racine sanskrite « yug » qui signifie « relier, joindre, unir, mettre ensemble… » Le travail du yoga est de mettre en relation les différents plans de notre être : corps, mental et esprit.
Même s’il prend sa racine dans l’Inde ancienne le yoga est universel.
Il a été transmis depuis des siècles en Inde par des lignées de maîtres à leurs disciples. Ces lignées ont toutes leur propre vision du yoga (darsâna)

Histoire de la lignée de T.K.V Krishnamâcharya

Une de ces lignées est celle de Tirumalai Krishnamâchârya. « Né en 1888 Sri T. Krishnamacharya était un descendant direct de Yogi Nâthamuni, saint vaisnavite de l’Inde du Sud qui vécut au neuvième siècle de notre ère »1
Son premier guru fut son père, comme le veut la tradition.
A l’âge de seize ans, T. Krishnamâchârya eu la vision dans un rêve de Nâthamuni son ancêtre qui lui demandait d’aller à Alvâr Tîrunagarî, l’endroit où lui-même avait retrouvé les enseignements perdus de Mammâlvâr, un sage érudit des temps anciens. A pied et sans aucune ressource T. Krishnamâchârya se rendit à cet endroit sacré et plongea dans une méditation profonde. Au « retour » de cette méditation, il avait la connaissance du texte perdu de Sri Nâthamuni « Le Yogarahasya », « l’un des textes les plus importants dans l’histoire du yoga »1.
Mais cet enseignement et ceux qu’il avait reçu de son premier guru ne suffisaient pas à « revitaliser l’enseignement du yoga et le refonder sur des bases nouvelles afin qu’il puisse se développer et se répandre. Assoiffé de connaissance, il se lança dans une longue pérégrination, une quête, qui devait le conduire aux quatre coins de l’Inde »2

C’est ainsi qu’à 28 ans T.K.V Krishnamâcharya se rendit à pied jusqu’au lac Mânasarovar dans l’Himalaya pour trouver son guru en yoga, Srî Râma Mohana Brahmachari. Il resta presque huit années auprès de lui, dans sa famille, et reçut des enseignements très exigeants et intenses.
Son guru lui demanda à la fin de cette période, en échange de son enseignement, de fonder une famille et de transmettre ce qu’il avait appris.

T. Krishnamâcharya souhaita que le plus grand nombre bénéficie de l’enseignement du yoga et il pensa : « ce ne sont pas les gens qui doivent s’adapter au yoga mais plutôt le yoga qui doit pouvoir s’adapter à chaque individu »1. Il encourageait les élèves à rester dans la vie sociale et familiale afin de servir au mieux la société, dans un esprit de partage et de don.

 « Pour lui le yoga était indispensable pour mener une vie heureuse ayant un sens et des objectifs1 »  

Le fils de Tirumalai Krishnamâchârya, T.K.V Desikachar, s’est trouvé confronté dans les années 1980 à la nécessité de rendre plus accessible les pratiques de yoga transmises par les anciennes générations de yogis, notamment pour les occidentaux.

Le yoga enseigné est basé sur les concepts exposés dans le traité classique du yoga, le Yoga Sûtra de Patanjali.
Les techniques proposées sont basées sur l’effort juste, la progressivité des étapes à respecter, la non-attente de résultats et la persévérance. La clé de voûte de cet enseignement est l’adaptation du yoga à chaque personne et non l’inverse : chaque individu est différent, chaque pratique est par conséquente différente.

En cours collectif, les techniques proposées sont accessibles à tous. Au fil des semaines, des mois, des années, l’apprentissage s’imprègne peu à peu, selon le rythme de chaque personne. En séance individuelle la pratique est plus personnalisée et permet d’accéder à des techniques plus fines qu’en cours collectifs.

Enchaînement de postures (vinyasa), techniques de prânâyâma , sons, visualisations, concentrations, étude des textes, méditation : les cours, les ateliers et les stages permettent d’avancer selon sa propre progression, étape par étape.

La réponse à la question pourrait être : nous pratiquons une méthode de yoga inspiré par Krishnamacharya et TKV Desikachar, un yoga adapté à tous selon sa constitution, son mode de vie, son propre objectif. Doux pour certains, il sera très tonique pour d’autres. Sportif, méditatif…tout est possible avec ce yoga.
Nous pratiquons un yoga d’Inde du Sud qui vient des Himalayas et qui s’est diffusé dans le monde entier via les élèves de Krishnamacharya : Indra Devi, Pattabhi Jois, BKS Iyengar et TKV Desikachar.
Ce dernier l’a modernisé et mis à la portée des occidentaux.
Ce qu’il faut se rappeler : le yoga de cette lignée est adapté à tous et n’entre pas dans une case déterminée, prenant en compte l’individu dans sa globalité et particularité.

1 « Yogarahasya de Sri Nâthamuni » Yogâcârya T. Krishnamachary

2 « Le yoga du yogi » de Kausthub
Desikachar


T.K.V Krishnamacharya (illustration du Yoga du Yogi)

Agnès Moriconi, enseignante de yoga à Nantes