Le Docteur Kousmine

  

 

Le Docteur Catherine Kousmine

 

 

 

Elle arrive en Suisse avec sa famille en 1918 à cause de la révolution russe.

Après des études à l'école supérieure de Lausanne, Catherine Kousmine entreprend des études de médecine. Elle obtient en 1928 son diplôme avec le titre de lauréate. Elle se spécialise ensuite en Allemagne en pédiatrie et obtient son diplôme après six années de stage. Elle revient ensuite en Suisse où elle excerce en tant que médecin généraliste, son diplôme n'y étant pas reconnu.

Le Docteur Kousmine entreprend alors de se lancer sur la recherche sur le cancer, établissant des corrélations indéniables entre l'alimentation saine des souris et la rémission de leur cancer.


Premier succès thérapeutique

En 1949, des amis lui confient un ami atteint du cancer. Atteint d'un rétucilosarcome récidivant qui a metastasé à la clavicule, il au une espérance de vie de 2 ans. Sous traitement de vitamines, associé à la réforme alimentaire, il récupère en 4 mois. Mais périodiquement, il abandonne toute surveillance alimentaire. Ceci durera 9 ans, pendant lesquels la maladie s'aggrave et récidive à chaque fois qu'il s'éloigne de son régime. En 1958, après sa neuvième poussée, l'orl qui le suit le met en garde de choisir entre la vie ou la gourmandise. Le malade se discipline et ne présente plus de rechute. «Par son indiscipline et ses retours à la sagesse, ce malade m'a apportée les preuves que j'attendais. »

Forte de cet exemple, le docteur Kousmine va chercher à comprendre pourquoi le corps fabrique le cancer.

D'une part, tous les tissus de l'organisme sont constitués de couches multiples de cellules, sauf l'intestin. D'autre part, elle fait des cultures de tissus cancéreux et n'y a trouvé que les germes habituels de l'intestin. Elle en déduit donc que l'intoxication du foie découle d'une fragilisation des muqueuses intestinales.


La méthode Kousmine

Le docteur met au point son traitement alors que sa renommée va grandissante.

  • désintoxication du foie grâce au nettoyage de l'intestin

  • alimentation saine

  • réequilibrage du ph

  • apport de vitamines pour soutenir l'organisme.

Forte de ses résultats, elle va poursuivre ses investigations et appliquer ses résultats dans d'autres pathologies ce qu'elle a prouvé pour le cancer. Elle obtient des résultats pour ses malades. Elle avance notamment des hypothèses totalement novatrices pour le sida.

Mais son chemin est solitaire et depuis longtemps elle est combattue. Les malades insistent pour qu'elle publie ce qu'elle sait, avec exemples à l'appui. Le Docteur Kousmine sait cependant qu'il sera impossible de convaincre le corp médical. Elle décide de sensibiliser le public.

En 1980 paraît son livre « soyez bien dans votre assiette... »; ce livre voit le jour à compte d'auteur. Qu'importe, le livre est publié et les malades arrivent chez le médecin en demandant à ce que cette méthode leur soit appliquée...


Elle va former plus de quatre vingt élèves tandis que son succès auprès du public va toujours plus grandissant.

Elle n'a jamais été reconnue par le milieu médical, mais en revanche a largement reçu les honneurs et la reconnaissance du monde non médical pour ses nombreux résultats.

Cinquante ans avant les travaux de BERGSTROM, SAMUELSON et VANE, Prix Nobel de Physiologie et de Médecine en 1982, pour leurs découvertes sur les Prostaglandines, elle avait pressenti l’importance des Acides Gras Insaturés à partir desquels l’organisme les fabrique.

Catherine Kousmine part en laissant à ses élèves non seulement un héritage scientifique, mais aussi une méthode de travail.

 

Ce travail est actuellement poursuivi grâce à ses élèves. Ceux-ci ont crée en 1985 une association qui regroupe les médecins formés à cette méthode et les personnes sensibilisées par cette approche, ainsi que des malades.

Depuis juin 2001, cette association médicale a évolué vers une association des usagers de la méthode.

 


Pour plus de renseignements :

http://www.kousmine.fr