LA MARJOLAINE

 

LA MARJOLAINE

Origanum majorana - Marjolaine des jardins – Marjolaine à coquilles

Famille : labiée (comme la menthe et le thym)

 Cette herbe de Provence a pour spécialité les maladies d’origine nerveuse prenant leur source dans le déséquilibre du système neurovégétatif : plexus bloqué, blocages divers, palpitations, muqueuses desséchées, troubles digestifs…

Ce sont les sommités fleuries qui sont utilisées pour la fabrication de l’huile essentielle.

Un peu d’histoire :

Selon la légende Aphrodite, déesse de l’amour, a parfumé cette plante en touchant ses feuilles. La marjolaine était déjà cultivée dans l’Egypte ancienne des Pharaons. Plus tard les romains et les grecs en couronnaient la tête des jeunes mariés afin de leur porter bonheur et de favoriser la conception. Ils s’en servaient déjà pour soulager douleurs articulaires, musculaires, troubles digestifs. Ce sont les romains qui  découvrirent sa vertu la plus spectaculaire : le soulagement des maux d’estomac.

 Botanique :

 La marjolaine est originaire d’Afrique du Nord et d’Egypte.  Elle pousse dans le bassin méditerranéen, en France, Espagne et Hongrie.

Plante vivace de 50 à 60 cm de haut. Ses feuilles ovales et opposées sont un peu duveteuses et dégagent un parfum épicé et poivré. Ses petites fleurs mauves (ou blanches) fleurissent en juillet, regroupées en inflorescences.

Ses fruits sont des akènes.

 Il faut 100  kg de fleurs pour obtenir 300 ml d’essence.

 Propriétés de l'huile essentielle:

- soulage les troubles nerveux : hypertension artérielle, taachycardie, difficultés respiratoires, asthme nerveux, ulcère, douleurs de l’estomac, colite, anxiété, stress, spasmophilie, oppression, névralgies, irritabilité, troubles du sommeil…

- anti-infectieux général : antibactérienne et anti-fongique (anti-champignon) – efficace sur staphylocoque doré, pneumocoque, colbacille.

- antitoxique : efficace sur les piqûres d’insectes, action anti-venin. 

Contre-indication :

Aucune – irritations possibles en applications pures sur la peau : mieux vaut la diluer avec une bonne huile végétale.

Mode d’application de l'huile essentielle

- en massages sur le plexus, l’abdomen, la poitrine. Son action réchauffante est très bénéfique en cas de douleurs rhumatismales.

- en sublinguale (sous la langue) : une goutte à laisser agir une minute.  

- voie endonasale : blocage du plexus, palpitations, hypertension, rhume. Une goutte sur une mèche de coton maintenue dans la narine. 

Infusion de plantes sèches :

En synergie avec la menthe et le romarin, elle est souveraine contre sciatique, douleurs musculaires, tensions musculaires (Mességué).

Inhalation : rhumes - maux de tête

Cuisine :

Moyen très agréable de profiter des vertus de cette herbe : terrine, poulet, pizza, riz...ne vous en privez pas !

Pensez à la cultiver dans votre jardin : elle apprécie les terres caillouteuses et ensoleillées, peu humides; attention aux régions trop froides, mieux vaut la protéger; vivace, vous la retrouverez chaque été avec plaisir et pourrez profiter de ses parfums et propriétés tout le long de la saison. Un brin de marjolaine parfumera votre armoire à linge agréablement.

L'avis des ateliers : cette herbe est très utile et un flacon d'huile essentielle dans la pharmacie familiale trouvera son usage. De culture facile, adoptez la dans votre jardin.

Cette fiche ne constitue pas une prescription médicale. Tout trouble de santé persistant nécessite l’avis de votre médecin.