L'HARPAGOPHYTUM

 

L'HARPAGOPHYTUM

Harpagophytum procumbens D.C – griffe du diable, racine de Windhoek

Famille : Pédaliaceae

 DESCRIPTION :

 Plante herbacée vivace par sa racine – tige rampant sur le sol (Procumbesn), feuille alterne, limbe ovoïde, fleur en trompette rouge violacé – fruit lignifié en forme de grappin.

 LIEU :

 Terrains sableux du désert du Kalahari (Sud Ouest africain)

 CONSTITUANTS : benzoquinone (Harpagoquinone) – acides triterpéniques – flavonols – stakyose.

 PROPRIETES :

 La partie utilisée est la racine : antiinflammatoire (action égale à la phenylbutazone) – analgésique léger.

Peut être laxative en trop grande quantité.

Draineur hépatique léger.

 UTILISATIONS :

 Anti-rhumatismale (arthrose) – tendinites, inflammations des articulations, contractures.

 Racine en décoction :

1 rondelle de tronçon de racine pour 1 litre d’eau – laisser macérer une nuit – boire le lendemain 2 à 3 verres par jour. Goût amer. Très efficace (testé et prouvé)

Peut s’utiliser en synergie avec la prêle des champs, le cassis et la reine des prés.

 Poudre : sélectionner les laboratoires sérieux et vérifier la dose par gélule (au moins 500 mg par gélule).

Existe en teinture mère (très pratique).

 Ne pas utiliser chez la femme enceinte.

Toxicité très réduite mais ne pas surdoser, respecter les posologies.

 

La petite histoire : l’harpagophytum doit son surnom de « Griffe du diable » car les animaux qui se blessent en marchant sur ses piquants en forme de harpon sautent et s’agitent, en proie à une danse endiablée…

 

L’avis des ateliers : cette plante fait partie de la pharmacopée préférée d’Agnès qui l’emploie depuis quelques années avec succès. Plante très efficace. Evite la prise d’anti-inflammatoire chimique.

   

Demandez l’avis à votre médecin. Cette fiche n’est donnée qu’à titre d’information et ne peut être substitué à un avis thérapeutique professionnel