DESHERBAGE ECOLO

Voici revenu le printemps et la nature explose chaque jour davantage.

Quelques conseils pour canaliser la belle énergie de nos amies les herbes « folles » : 

 Pour des petites surfaces

Dans 4 litres d'eau, faire fondre 90 gr de sel marin. Bien mélanger avant utilisation, et répandre le tout sur 1 m2.

 

Pour des surfaces plus importantes

Dans 10 litres d'eau, mélanger 1 kg de chaux éteinte et 150 gr de soufre.
Compter un litre par m2.


Désherbage thermique

 La solution du désherbeur thermique est intéressante pour les bordures. On trouve, assez facilement, des cannes de désherbage dans le commerce. Il faut procéder au désherbage thermique tous les 15 jours.

 

 

Avis des ateliers du bien-être : intéressant effectivement, même pour les allées, les petites surfaces, les bordures de serre (attention à ne pas brûler le plastique !) – on trouve des désherbeurs thermiques à prix intéressants sur le net et en magasins (faire les comparatifs auparavant). Et on n’oublie pas non plus que le gaz est un facteur de CO2 dans l’atmosphère…

Faire un paillage

Recouvrir le sol, sur 5 à 7 cm d'épaisseur, avec de la paille, de la tonte de gazon, du compost... Le sol est ainsi protégé, grâce à la couche de matière végétale, de la lumière et donc la pousse des mauvaises herbes est limitée. En outre, le paillage permet de protéger le sol des variations de températures importantes, limite les séances d'arrosage en maintenant le sol humide et enrichi le sol en humus l'année suivante.
Si vous utilisez de la paille, essayez de finir par une couche de tonte de gazon ou de compost, ainsi, en cas de coup de vent, le paillage restera en place.

Il existe également, sur le même principe des films de paillage en amidon de maïs, qui se décomposent en quelques mois. Leur utilisation est plus facile, tout en étant un peu plus efficace.

Attention : évitez de pailler le sol avant la mi-mai, cela gênerait le réchauffement de la terre.

Avis des ateliers du bien-être : notre solution préférée ! les films de paillage en amidon de maïs se trouvent au rayon bio des bonnes jardineries (celles qui n’ont pas de rayon bio sont à ne pas fréquenter !) et ont un bon rapport qualité prix par rapport au vieux plastique noir (moche, imperméable, non recyclable).  Exemple de prix dans une jardinerie indépendante de  Carquefou (maintenant tout le monde sait où se trouve Carquefou après leurs exploits footballistiques…)  une bâche 5mX1.20m : 2.90 €.

Le paillage est une solution très utile : pas d’herbes folles, la pluie et l’air pénètrent bien, protection anti-sècheresse.

Infos provenance site www.univers-nature.com

Vous pouvez aussi apprendre à connaître ces herbes folles qui envahissent nos jardins (voir nos ateliers découverte) : vous ne regardez plus jamais de la même façon une touffe d'orties, un énorme pied de pissenlit, les rosettes de plantain, le délicat mouron des oiseaux, le léger fumeterre...en apprenant à les apprécier vous les trouverez déjà moins "mauvaises" et plus supportables !

 

 

 

 

Selon les modèles, ils se portent dans le dos ou sont installés sur un chariot. À l’aide de la lance, il faut passer la flamme près de l’herbe, sans pour autant la brûler, ce qui risquerait de ne pas tuer complètement le système racinaire. On lui fait simplement subir un choc thermique. La plante n’est alors plus capable d’assurer sa photosynthèse, se dévitalise et dépérit en quelques heures. Il suffit ensuite de l’arracher.