LE REGIME ANCESTRAL

 

 

La fiche « hygiène vitale » numéro 4

Le Régime « Ancestral » du Docteur Seignalet

 

 Nos nombreuses recherches pour une nourriture à visée de préservation de la santé nous ont amené au régime alimentaire du Docteur Seignalet .

 

Il semblerait qu’il soit LA meilleure synthèse à ce jour des différentes préconisations émises par les scientifiques. Cette réforme alimentaire rejoint parfaitement les conseils nutritionnels donnés par les grands naturopathes, par les précurseurs de la nutrition – Ménétrier, Kousmine, Caron, Bach, Fradin…- mais avec encore plus de sévérité envers le lait et les céréales ! Et surtout une expérimentation scientifique sur plusieurs milliers de patients, dont 2500 personnes qui appliquent à ce jour cette pratique alimentaire avec succès !

 

115 maladies sont étudiées par le Docteur Seignalet, dont 91 répondant positivement par une guérison ou une amélioration au régime alimentaire « ancestral » et pas des moindres : la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, les diverses maladies de la sphère rhumatologique , la sclérose en plaque…

 

Nous vous conseillons vraiment la lecture de ce best seller documenté scientifiquement – vous y trouverez des notions essentielles en chimie, physiologie cellulaire, en immunologie …- mais abordable pour tous !

C’est certain, la mise en pratique de ce régime n’est pas simple dans notre société de consommation, de temps compressé, de course à on ne sait plus trop quoi.

Il s’adresse en particulier aux personnes qui pensent que les maladies de notre société ne sont pas une fatalité, que nous pouvons vieillir en bonne santé avec une bonne vitalité. Il faut être motivé et organisé !

Amis lecteurs, si vous êtes touchés par une maladie auto-immune, un cancer, ou si un proche est atteint d’un Alzeimer ou autre réjouissance, n’attendez plus pour vous documenter !

Une autre réalité existe, à la portée de tous !

 

 

Pour le Docteur Seignalet, la nourriture actuelle est responsable de la plupart des maladies « de la civilisation moderne » et il vous prouve pourquoi et surtout comment !

L’Homme n’est tout simplement pas adapté sur le plan nutritionnel à la nourriture morte, frelatée, dévitalisée, hors saison qui est proposée. « L’homme moderne s’est complètement écarté des lois naturelles, car aucun animal sauvage ne consomme :

-          du lait à l’âge adulte, de surcroît d’une autre espèce

-          des céréales domestiques

-          des aliments cuits

-          des huiles frelatées » 

 

 

 

 

 

 

Les bases de cette pratique alimentaire non toxique :

 

1)     Exclusion des laits animaux de toutes origines et de leurs dérivés

2)     Exclusion des céréales mutées, essentiellement blé et maïs, le riz est autorisé

3)     Exclusion des produits cuits à température élevée, au dessus de 110°c

4)     Exclusion des huiles raffinées, remplacées par des huiles vierges consommées crues

5)     Limitation des produits pollués, donc privilégier les aliments avec le label « biologique »

 

Aliments interdits 

 

Blé dur et blé tendre (froment) : pâtes, pain, farines, pizzas, croissants, brioches, biscottes…

La plupart des céréales : seigle, orge, maïs, avoine, kamut, épeautre

Laits animaux et leurs dérivés

Sel blanc raffiné et sucre blanc raffiné

Chocolat au lait, confitures, huiles raffinées, margarines, bière, conserves autres que légumes.

 

Aliments déconseillés

 

Tous les aliments cuits au dessus de 110°c et en particulier :

Les charcuteries cuites

Les viandes cuites

Le foie, les rognons

Les œufs trop cuits

Les huiles cuites

Les poissons cuits

Les oléagineux.

 

La cuisson conseillée : cuisson à la vapeur

 

Aliments autorisés

 

Les viandes et poissons crues,

Les charcuteries crues,

Les crustacés, les fruits de mer,

Les produits fumés avec modération,

Les légumes verts

Les légumes secs

Le soja et dérivés

Les crudités

Les fruits frais et secs

Les oléagineux crus

Le miel, les pollens

Le riz, le sarrasin, le sésame

Le chocolat noir sans exagération

Les graines germées

Les huiles de première pression à froid

Le sel et le sucre complet

L’eau du robinet et certaines eaux minérales

La chicorée, les infusions, le café et le thé modérément,

Toutes les boissons alcoolisés (dans la limite de 6 verres par semaine) sauf la bière – dérivé de céréales –

 

Composition des menus

 

Petit déjeuner : chocolat noir, 1  fruit de saison, 1 fruit sec, 1 bol de chicorée ou une infusion.

Déjeuner : 1 crudité, 1 légume vert, oléagineux, 2 variétés de fruits.

Dîner : 1 crudité, 1 légume sec, 1 viande ou 1 poisson crus ou 2 œufs crus (ou à la coque ou omelette baveuse), 2 variétés de fruits.

 Voir des idées de menus faciles et rapides

 
Quantité et qualité

 

Il faut privilégier la qualité de ce que vous ingérez : vous êtes faits de ce que vous ingérez directement !!!

Il est préférable de manger plutôt pas assez que trop dans cette société d’abondance !

 

Autres mesures complémentaires

 

-          Supprimer le tabac

-          Avoir une activité suffisante : notre corps est conçu pour l’action !

-          Eviter et limiter les impacts du stress en organisant sa vie, en acceptant aussi les difficultés…

-          Prendre des ferments lactiques

-          Se supplémenter en vitamines et minéraux, nous sommes tous carencés !

 

Notre avis et nos conseils pour la mise en œuvre de cette véritable réforme alimentaire

 

-          Observez tout d’abord vos habitudes de consommation, de prises alimentaires : quoi, quand, quelle quantité, avec qui…

 

-          Faîtes le point sur vos petits ou gros soucis de santé : maux de tête, vente gonflé, douleurs, problème de thyroïde, tension nerveuse,…

 

-          Puis décidez lorsque vous êtes prêt la suppression pour commencer d’un maximum de laitage, allez-y progressivement ! Gardez si vous le souhaitez la consommation d’un produit laitier par jour…et observez sur un mois ce qui se passe dans votre corps…Pensez aussi à supprimer les eaux chargées en minéraux et les produits industriels avec la mention « lactose»  !! Et introduisez progressivement les crudités ou plus de crudités dans votre alimentation quotidienne. Respectez votre corps, laissez lui le temps de s’adapter ! Commencez à modifier vos modes de cuisson : exit le micro onde, le grill…Pensez cuit vapeur ou tout bonnement passoire en ixox et casserole !!

-          Passez ensuite à la seconde phase : limitez peu à peu la consommation de pain, de produits à base de farine de blé – attention lisez les étiquettes, il y en a vraiment partout ! – Mettez dans vos placard du riz semi-complet, du quinoa, du petit Epeautre du Ventoux, du millet, du sarrasin, des châtaignes, de la farine de pois chiche… Allez visiter les magasins « bios »…

 

-          Allez au marché acheter les produits des maraîchers, prenez le temps de redécouvrir les saveurs uniquement de saison – exit les abricots en Mai, les fraises en Février, les haricots verts avant le mois de Juin…-

 

-          Notez dans votre cuisine ces quelques mots : l’alimentation doit être naturelle, équilibrée, mesurée, digeste, adaptée à vos habitudes, variée et vivante !

 

-          Faîtes vous aider par un naturopathe ou un nutritionniste – attention les diététiciens ne proposent pas forcément une réforme alimentaire de ce type !-

 

-          Expérimentez, écoutez les messages de votre corps, réappropriez-vous votre alimentation, toujours trop dans les mains de l’industrie agroalimentaire!

 

 

 

Pour notre part, nous expérimentons au sein de notre famille ce régime et Sabine, chef de cuisine au Domaine de l’Eau Vive en Ardèche, le met en pratique dans sa cuisine professionnelle, faisant redécouvrir par la même occasion les saveurs de plats oubliés.

Des ateliers de cuisine Vivantes sont proposés par notre association et vous permettront de vous lancer dans cette nouvelle voie alimentaire !

 

 

Demandez toujours l’avis à votre médecin de famille ou à votre naturopathe en cas de doute sur votre santé !

Cette fiche est directement basée sur les concepts du Docteur Seignalet «  l’alimentation ou la troisième médecine », cinquième édition, préfacé par le Professeur Henri Joyeux.

Deux exemplaires dans notre bibliothèque (attention gros pavé ! Port La Poste spécial ou remise en mains propres).

Lisez aussi : « la diététique de l’expérience » de Robert Masson, un ouvrage de référence pour une pratique alimentaire équilibrée, loin de tout sectarisme alimentaire ! Un exemplaire disponible dans notre bibliothèque.

 ~$fichenaturon4.doc