Articles sur le yoga

Lallâ, maître accompli du Cachemire

 

image Lalla

« lobham tyaktvâ vaimanasyam ca tadvat

kâryo nityam svasvabhâvâvamarsah

sûnyâcchûnyam naiva bhinnam yathaivam

tasmât tvam tadbhedabuddhir vrthaiva »

(cachemirien)

«  Une fois chassées impatience et lassitude, peut se réaliser

La prise de conscience définitive de l’Essence originelle.

Et là, de même qu’un vide ne se distingue pas d’un autre vide,

Ô toi, ne te trompe pas, il n’existe pas l’ombre d’une différenciation » 

Ainsi parlait Lallâ, figure au combien énigmatique et légendaire du Cachemire.

 

Lire la suite

Qu'est-ce que le yoga ?

La posture de yoga : le chien tête en bas adho mukha shvanasana

 

DEVENEZ ACTEUR DE VOTRE BIEN-ETRE

La pratique de yoga est un moyen pour atteindre un objectif et pouvoir faire les choses autrement.

Le yoga est une méthode simple, efficace et agréable pour apaiser les turbulences de l’esprit et du souffle.

    

Lire la suite

Qu’est ce que le sanskrit ?

« En quelle langue avez-vous chanté ? » « Qu’est ce que le sanskrit ? »

 

parchemin sanskrit

Ces deux questions reviennent souvent aux au oreilles des professeurs de yoga qui récitent à leurs élèves le Yoga Sutra de Patanjali ou leur chantent des textes védiques et mantras.

Lire la suite

Le Yoga Sutra de Patanjali : base de l'enseignement du yoga


patanjali-3.png


« Va faire du yoga, cela te fera du bien » m’a dit mon amie.

Mais qu’est-ce que le yoga, exactement ? A quelle source puise mon professeur de yoga pour répondre à mes questions ? Voici ce qu’il m’a expliqué :

Il existe une méthode pour se pacifier, être plus attentif à ce qui est positif dans la vie et agir avec plus de confiance en soi.

Cette méthode se trouve dans le Yoga Sutra de Patanjali, la référence de tous les yogas. Ce texte d’environ 2500 ans est le support de l’enseignement du yoga.

Transmis de professeur à élève depuis ce temps, il représente la mémoire humaine et a traversé les âges en s’adaptant à chaque époque. 

Le Yoga Sutra aborde des thèmes de réflexion inhabituels. On parle souvent de « l’effet miroir » de ces réflexions qui permettent de se remettre en cause intelligemment.

C’est un texte propice aux échanges et à l’interaction entre deux ou plusieurs personnes.  Ces réflexions interactives ont un rôle de prévention par rapport à nos actes et à notre

comportement.

Prendre de l’avance face aux différentes situations de la vie est un des intérêts majeur du Yoga Sutra.

Le mot Sutra signifie cordon, fil, ceinture. Chaque Sutra est relié aux autres tout en apportant son propre reflet à la réflexion. L’image du collier de perles est souvent donnée pour expliquer ce qu’est un Sutra : chaque perle brille par elle-même, de son propre éclat, tout en étant reliée aux autres, formant ainsi un collier de toute beauté. 

Les quatre chapitres de ce traité proposent une méthode, avec des moyens et des outils, pour nous aider à voir plus clair au niveau de notre mental pensant et de nos émotions, d’acquérir de nouvelles capacités par ce travail méthodique et de goûter peu à peu à une autonomie individuelle paisible. Chacune de nos réflexions se nourrit et nourrit une autre réflexion.

Et dans la vie de tous les jours ?

La force du Yoga Sutra est d’être applicable au cœur même du quotidien.

Par exemple, un musicien se doit de pratiquer son instrument avec application, longuement, sans se décourager, avant de savoir jouer parfaitement ses partitions. Le jardinier travaille sa terre, la nourrit et l’arrose avec patience et continuellement, avant de voir jaillir de beaux plants bien drus, même si les intempéries font obstacles. L’apprenti s’applique à sa tâche en essayant de faire de son mieux, avant d’acquérir toutes les finesses de son futur métier. L’étudiant en langue étrangère apprend avec assiduité et longuement avant de pouvoir s’exprimer sans chercher ses mots.

Tous font confiance dans leur persévérance, souvent sans avoir la certitude d’une parfaite réussite, d’un gain ou d’une récompense. Ce "concept" est nommé abhyasa dans le yoga sutra.

Yoga Sutra 12 du premier chapitre : "Abhyasa vairagya bhyam tad nirodah "

Sur le tapis de yoga, un des premiers concepts à découvrir (avec persévérance…) est de faire la paix avec l’effort, de découvrir une nouvelle façon de bouger, sans tirer sur le corps, sans dépasser sa capacité respiratoire, en restant bien concentré sur chaque geste :

Une posture de base comme la table à deux pieds peut devenir une méditation active : laisser tranquille les bras s’ils sont déjà trop soumis à des efforts aux quotidiens, ne pas monter trop haut le bassin, faire une pose entre deux montées de bassin, se laisser aller à plus de douceur, de lenteur, juste bouger au rythme du souffle naturel, se regarder pratiquer avec bienveillance puis observer l’effet sur le corps et le souffle, rester dans cet espace de tranquillité, accueillir autre chose. Se pacifier, comme poser dans l'espace infini.

Yoga Sutra 46 du second chapitre : "Prayatna saithilya ananta samapattibhyam" concept du relâchement de l'effort, de l'effort juste

Le Yoga est basée sur l’expérience personnelle et l’observation concrète. Seul un regard extérieur qui a lui-même expérimenté peut observer l’expérimentateur et l’amener pas à pas à une réflexion méthodique.

C’est là que commence l’enseignement du Yoga Sutra, par une relation constructive et confiante porteuse et nourrissante.

Agnès Moriconi

 

 

 

Patanjali : le mythe

patanjali-3.png

Personne ne peut raconter avec exactitude l’origine de Patanjali, trop ancienne et perdue dans le temps.

Une légende raconte sa naissance de nature « divine »...

Lire la suite